Déployer le menu

Nouvelles

Subvention des IRSC pour la Pre Annie LeBlanc pour une plateforme nationale pour la formation en recherche axée sur le patient

jeudi 15 juillet 2021

Les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) ont annoncé officiellement un financement de 5,25 M$ pour la mise en place de la prochaine entité canadienne de la Stratégie de recherche axée sur le patient (SRAP) en renforcement des capacités. L’Entité nationale de formation en recherche axée sur le patient (RAP) permettra de fédérer divers intervenant(e)s pancanadien(ne)s œuvrant auprès de plus 50 entités de la SRAP (réseaux et unités de soutien), plateformes et programmes nationaux de formation, associations professionnelles et établissements d’enseignement.

L’annonce a été faite par la ministre de la Santé, l’honorable Patty Hajdu, et le président du Conseil du trésor et député de la circonscription de Québec, l’honorable Jean-Yves Duclos. Cette entité nationale contribuera à créer un groupe de chercheur(-euse)s et de parties prenantes hautement qualifiés qui représentent l’avenir de la RAP, à faire progresser la science et la pratique de la RAP, à intégrer les principes, les pratiques et les résultats de la RAP dans les contextes de services de santé et, espérons-le, à avoir un impact durable sur l’ensemble du continuum de soins et des services de santé.

La SRAP en renforcement des capacités, qui réunira plus de 100 chercheur(-euse)s, expert(e)s, patient(e)s et intervenant(e)s à travers le Canada, sera dirigée par Annie LeBlanc, professeure à la Faculté de médecine de l’Université Laval et chercheuse régulière à VITAM, et impliquera cinq autres professeur(e)s de la Faculté de médecine de l’Université Laval: Jean-Pierre Després, Joyce Mama Dogba, Matthew Menear, Holly Witteman (tous et toutes membres de VITAM), ainsi que le Dr Antoine Groulx, directeur général de l’Alliance santé Québec.

 

« En tant que patiente partenaire et utilisatrice de connaissances qui suis aussi autochtone, je trouve critique et essentiel que des patients partenaires soient impliqués dans la recherche en santé afin d’y apporter leurs expériences de vie, leurs histoires et leurs connaissances pour améliorer et fournir aux chercheurs et aux utilisateurs de connaissances les meilleures informations liées à la recherche en santé. Je suis enthousiaste à l'idée de faire partie de cette Entité nationale de formation qui fait le pont entre les façons de Savoir, d’Être et de Faire autochtones. »

 

Helen Robinson-Settee, patiente partenaire autochtone, Manitoba

 

« Lorsqu’il est question des soins qui leur sont offerts, les patients, leurs proches et leurs aidants savent souvent mieux que quiconque ce qu’il leur faut, a ajouté le président du Conseil du Trésor, Jean-Yves Duclos. L’investissement annoncé aujourd’hui témoigne de notre engagement à accroître le rôle des patients, à remédier aux lacunes en matière de formation en recherche axée sur le patient et à offrir davantage de mentorat et d’encadrement aux personnes concernées. Encore une fois on peut se féliciter dans la région de Québec quant au positionnement accru du créneau des sciences de la vie qui est en constant développement. Et l’Université Laval y occupe une place centrale! » 

 

Nos sincères félicitations à notre collègue Annie LeBlanc pour son leadership qui contribue au rayonnement de VITAM!


Retour à la liste des nouvelles
Haut de page